1. Home
  2. »
  3. Témoignage clients
  4. »
  5. Un prototype de véhicule à énergie solaire construit grâce à la fabrication à la demande

Un prototype de véhicule à énergie solaire construit grâce à la fabrication à la demande

Sono Motors, une entreprise automobile basée à Munich, a créé le Sion : le premier véhicule électrique rechargeable à l’énergie solaire et destiné aux particuliers. Sono Motors s’est approvisionné chez Xometry pour obtenir les pièces de son prototype.

Nous nous sommes entretenus avec Christian Hornschuch, responsable produit et intégration électrique chez Sono Motors, à propos de leur dernier né : le Sion, un modèle innovant de véhicule électrique à l’énergie solaire destiné au marché de masse. Christian revient aussi sur comment ils ont pu profiter de la fabrication à la demande pour faciliter l’approvisionnement de leurs composants mécaniques.

Christian Hornschuch, Product Owner Electrical Integration at Sono Motors
Christian Hornschuch, responsable produit et intégration électrique chez Sono Motors (crédit photo : Sono Motors GmbH)

D’un modèle préliminaire conçu dans un garage au prototype prêt à être dévoilé au public

Christian Hornschuch, responsable produit et intégration électrique chez Sono Motors : C’est en 2012, après avoir constaté la nécessité pour l’industrie automobile de se réorienter vers des solutions plus propres et plus écologiques, que les fondateurs de l’entreprise, Laurin Hahn et Jona Christians, ont démarré le développement d’une alternative aux véhicules conventionnels à combustion interne, alternative qui prendrait tout son sens dans un monde dépourvu d’énergies fossiles. À peine 3 ans plus tard, ils achevaient le développement d’un modèle préliminaire.

Xometry : En 2016, l’entreprise Sono Motors est officiellement établie et entreprend de sortir les deux premiers prototypes en seulement 7 mois. Comment ça s’est passé ? 

CH : Nous avons travaillé avec des partenaires bien connus dans l’industrie afin de produire deux prototypes qui ont été utilisés, un peu plus tard, pour mener une campagne de plus de 13000 essais de conduite. Ces prototypes incorporaient un certain nombre de suggestions et de désirs émis par notre communauté, dans le but d’en faire une voiture à la fois réellement innovante, mais aussi économique dans le cadre d’une utilisation quotidienne.

X : Quels sont les principaux défis auxquels vous avez eu à faire face à ce moment-là ?

CH : À l’époque, un véhicule fonctionnant à l’énergie solaire était un concept totalement nouveau et qui n’avait jamais été exécuté auparavant. Il nous fallait trouver une idée originale pour faire en sorte que les cellules photovoltaïques soient suffisamment flexibles pour être intégrées à des surfaces incurvées. Nous voulions intégrer cette technologie à l’ensemble de la structure de la voiture, de sorte qu’elle puisse être non seulement légère mais aussi économique.

Donc, c’est une solution qu’il nous a fallu trouver par nous-mêmes. Aujourd’hui, nous utilisons un polymère relativement robuste comme matériau porteur, dans lequel des cellules photovoltaïques monocristallines sont intégrées de façon transparente, grâce à un procédé de moulage par injection.

X : Quand a eu lieu votre première présentation publique ? 

CH : Le Sion a été dévoilé au monde en Juillet 2017. Un événement qui a rassemblé près de 700 supporters issus de notre communauté, sans parler des médias, des invités politiques et des représentants industriels. La couverture fournie par les médias internationaux a relancé les précommandes, lesquelles se sont envolées à des sommets vertigineux au cours de la même soirée.

X : En ce qui concerne les 13000 essais de conduite menés en 2017 et en 2018 : quels ont été les premiers retours communiqués par les conducteurs ? Avez-vous été obligé de faire d’importants ajustements à cette étape de la phase de conception ?

CH : Les retours ont été très positifs. Le potentiel du Sion a soulevé l’enthousiasme des gens et nous avons reçu un grand nombre de suggestions appréciables. Ces dernières ont d’ailleurs été intégrées dans la version de présérie comme, par exemple, l’ajout de fenêtres latérales à l’arrière pour garantir une visibilité optimale sur tout le pourtour du véhicule.

X : Quelle était la taille de votre équipe à ce moment-là ? 

CH : Au moment où notre premier prototype a été construit, l’équipe en était encore à ses balbutiements, avec à peu près 30 collaborateurs. Comparé à aujourd’hui, où nous comptons près de 250 personnes, c’est assez étonnant que nous ayons pu en faire autant avec si peu de monde

La présentation au CES et la dernière version du Sion

X : Après la série C d’une offre de financement par capital risque, la voiture a été améliorée avant d’être présentée au cours de l’édition 2021 du CES : s’agit-il de la toute dernière version ? Au cours de ces 5 années, par combien d’itérations de conception êtes-vous passés ?

CH : Entre 2016 et 2021, nous avons finalisé quelques itérations qui, à chaque fois, nous ont permis de gagner en maturité et en niveau de détails pour le développement des intérieurs. Notre prototype de troisième génération sera lancé dans l’année qui vient, en 2022.

The Sion electric car by Sono Motors
Le Sion (crédit photo : Sono Motors GmbH)

X : On est loin d’une voiture classique avec un moteur à combustion interne. Il y a une forte dépendance aux composants électroniques. Pouvez-vous partager avec nous quels sont les composants de la voiture les plus importants ?

CH : Le Sion est un véhicule électrique à la pointe de la technologie, embarquant une batterie au lithium-fer-phosphate d’une capacité de 54 kWh. De plus, elle comporte un onduleur, un moteur électrique, un chargeur embarqué, de même que des capteurs et des actionneurs, des unités de contrôle et d’affichage, des modules d’interconnexion et des ordinateurs pour piloter tout ça. Cela rend notre voiture accessible et confortable, que ce soit pour un usage individuel ou partagé. L’une des parties les plus importantes du Sion, c’est son MCU : un dispositif qui permet au module photovoltaïque intégré dans la masse de recharger la batterie sans avoir besoin de connecter le véhicule à une station de charge.

Interior design of the Sion
Aperçu de l’intérieur du Sion (crédit photo : Sono Motors GmbH)

X : Avez-vous été affectés par la pénurie de composants électroniques ?

CH : Comme nous en étions encore à l’étape du prototypage, nous n’avons été que modérément affectés, à l’instar de l’ensemble du secteur automobile. Nous avons, cependant, été en mesure de trouver des alternatives et des solutions de contournement.

X : Quelle sera l’intensité de la charge de la voiture dans le cas d’une place de parking conventionnelle, située devant une habitation ?

CH : Nous nous attendons à ce que le Sion, grâce à ses panneaux solaires intégrés, puisse générer, en moyenne, de quoi parcourir 112 km par semaine, dans des conditions météorologiques normales et dans le cadre d’une ville similaire à Munich. En période estivale, pour des journées longues et ensoleillées, on peut s’attendre à ce qu’elle puisse générer de quoi parcourir jusqu’à 35 km en un jour.

L’approvisionnement des composants mécaniques auprès de Xometry, plateforme de fabrication à la demande

X : Quels ont été les défis qu’il vous a fallu relever pour vous procurer vos composants mécaniques sur mesure ?

CH : De longs délais de fabrication et des coûts élevés. La plupart des carnets de commande sont remplis des semaines à l’avance, il est donc difficile pour les fabricants de réagir à des demandes soudaines.

X : Quand avez-vous découvert Xometry et avez décidé de vous fournir chez eux ?

CH : Il y a environ un an, en 2020. À l’époque, nous étions concentrés sur comment atteindre le meilleur rendement pour nos panneaux solaires.

X : Que pensez-vous du concept de fabrication à la demande ?

CH : C’est un concept qui apporte une flexibilité bienvenue, surtout quand on travaille dans un environnement de développement hautement dynamique, avec une grande marge de progression. Cela facilite également la tenue du calendrier et évite les dépassements de budget.

X : Quelle a été votre expérience avec Xometry ? Vous êtes-vous servis de la plateforme de devis instantané ? 

CH : Xometry nous a apporté une grande aide lors de la fabrication, par usinage CNC, des boîtiers pour nos prototypes de MCU, et ce aussi bien pour des lots de très petite taille que pour ceux de taille intermédiaire. Nous nous servons de la plateforme de devis instantané afin d’avoir une première idée des coûts et des délais de livraison. Après quoi, le service client de Xometry nous assure également de recevoir, à l’endroit voulu et en des temps records, des pièces de haute qualité. Le tout enveloppé dans un processus direct, mais avec la possibilité de traiter les affaires au cas par cas.

En novembre 2021, Sono Motors est entrée sur le marché public

X : Comment s’est passée votre introduction en bourse ? 

CH : C’est un grand pas en avant qui nous rapproche de notre objectif : fournir le Sion à notre communauté et faire en sorte que tous les véhicules soient, à l’avenir, équipés de cellules photovoltaïques. 

X : Quels sont vos plans pour l’avenir ? Quand pensez-vous livrer un modèle de série ? 

CH: Nous sommes en train de planifier les véhicules de présérie qui seront utilisés pour les homologations et l’affinage des procédures de fabrication. Il est prévu que le premier Sion sorte des lignes de production courant 2023.

X : Que se passera-t-il ensuite ? Le véhicule pourra-t-il être commandé dans la plupart des pays européen ?

CH : Nous avons plus de 16000 précommandes de Sion, la plupart ayant été passées en Allemagne et dans la région du DACH (Allemagne, Autriche et Suisse). Cependant, nous enregistrons un nombre croissant de commandes en provenance d’autres pays, majoritairement européens. 

Pour en apprendre davantage sur Sono Motors : www.sonomotors.com

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières astuces de fabrication industrielle à la demande :